Appui social

Cercle des bénéficiaires :
L’appui social s’adresse à toute personne en difficulté (art. 25 LASV) domiciliée ou en séjour dans le canton et qui dispose d’un titre de séjour valable ou en cours de renouvellement, à l’exception des personnes visées par la loi sur l’aide aux requérants d’asile et à certaines catégories d’étrangers (art. 4 LASV et 1er al. 2 RLASV).
L’appui social est alloué en priorité aux bénéficiaires du RI

Exigences :
La personne bénéficiaire du RI doit faire tout son possible pour retrouver son autonomie financière et son autonomie socioprofessionnelle (art 40 LASV). Elle doit collaborer avec le CSR. Un défaut de collaboration entraîne des sanctions.

Notre mandat :
Accompagner la personne vers son autonomie, par le biais de l’appui social.
L’appui social et l’octroi de mesures d’insertion sociale sont assurés par un assistant social.

Etapes de l’appui social :
- Evaluation de la situation initiale
- Etablissement d’un bilan social
- Fixation et/ou négociation des objectifs d’insertion
- Définition des moyens et établissement d’un plan d’action
- Evaluation finale

Contenu de l’appui social :
L’appui social est une aide personnalisée qui comprend l'activité d'encadrement, de soutien, d'écoute, d'information et de conseil. Il peut prendre également la forme d'intervention en faveur des personnes concernées auprès d'autres organismes, dans le but notamment de prévenir le recours au RI. L’appui social peut comprendre des prestations sous forme de mesures d’insertion sociale ou professionnelle.

Les mesures d’insertion sociale (MIS) sont destinées aux bénéficiaires du RI qui ne peuvent être, dans un premier temps, adressées à l’Office régional de placement (ORP). Ces mesures, visant à recouvrer l’autonomie sociale et financière, offrent un accompagnement permettant de

- Accéder à une formation,
- Se remettre en activité,
- Développer des compétences,
- Faciliter l’accès aux entreprises dans le cadre de stages.
 
 
ARASPE 2014